Les langues romanes et germaniques.

Posted on mai 7, 2011

0



La plupart du temps un dialecte propre à une région (île-de-France, Castille, Gallice, Toscane, sud de l’Allemagne) a pris le dessus sur les autres dialectes parlés dans le pays. Cette évolution s’est souvent opérée grâce à un auteur (ou plusieurs) célèbre qui décide de traduire son oeuvres propre (ou la bible) dans sa langue natale ou dans une langue vulgaire connue du peuple.


FRANCAIS: Grosso modo et au risque de me tromper, si on part du Moyen-Âge, la France est divisée en deux avec au Nord les parlers LANGUE D OÏL (qui veut dire « oui ») et au sud les parlers LANGUE D’OC ou OCCITAN. La langue d’oîl originaire d’Île-de-France va progressivement prendre le dessus. À noter la langue d’oîl est plus germanique que sa cousine la langue d’oc davantage latine.

ITALIEN: Avec la publication de la « Divine Comédie » de Dante, originaire de Firenze (Florence), le dialecte toscan va devenir peu à peu langue nationale.

ALLEMAND: C’est le Haut Allemand situé au sud de l’Allemagne qui prend le dessus avec la traduction de la bible par Luther en Hochdeutsch. Toutefois cet allemand standard restera longtemps confiné à l’écrit.

ESPAGNOL: Le Castillan parlé par les rois catholiques est devenu langue nationale en s’imposant au fil des siècles au fur et à mesure de la Reconquista. La reconquète de la péninsule ibérique sur les maures s’achèvera en 1492.

PORTUGAIS: À l’origine vers le XII siècle le portugais n’est pas encore distinct du gallicien. Il n’y a qu’une seule langue: le gallaïco-portugais. Une langue littéraire très prisée par les rois d’Espagne qui utilisent le castillan pour la prose mais le gallaïco-portugais dans leurs poèmes.

ANGLAIS: Au V siècle après J-C des populations venues de l’est débarquent sur Britannia.  Ce sont les Angles, les Saxons et les Frisons. Petit à petit va naître la langue au destin que l’on connaît. Remarque: le vieil anglais est très différent de l’anglais que l’on connaît aujourd’hui.

Publicités
Posted in: LANGUAGES