LES SLOGANS DE PUERTA DEL SOL

Posted on mai 29, 2011

0



Les manifestants qui occupent Puerta del Sol au coeur de Madrid expriment leur mécontentement à travers toutes sortes de slogans inscrits en lettres capitales sur leurs pancartes et autres banderoles, mais aussi sur Twitter.

Quoi de mieux que de reprendre ces cris de colère un par un pour tenter de comprendre leurs revendications telles qu’exprimées par les étudiants eux-mêmes.

¡NO LES VOTES!

Ne vote pas pour eux! Les jeunes principalement, mais aussi d’autres catégories de la population espagnole, ne croient plus aux discours des partis traditionnels, le PSOE (gauche) et le PP (droite). C’est pourquoi les manifestants invitent à ne pas voter pour ces deux partis. Certains vont  jusqu’à inciter les gens à s’abstenir de voter aux élections locales organisées ce dimanche 22 mai.

 

¡INDIGNAOS!

Indignez-vous! Cet appel à la rébellion est tirée du best seller de Stéphane Hessel. Ce titre choc appelle les français à exprimer ouvertement leur désaveu de la politique menée par leur gouvernement. De l’autre côté des Pyrénées, le livre a joué un rôle clef dans la mobilisation des protestataires et le titre de l’œuvre a été repris par la presse espagnole pour donner un nom au mouvement.

 

NO NOS QUEDA PARA PAGAR LA HIPOTECA

« Nous n’arrivons pas à payer les mensualités de nos emprunts pour la maison. » Les couples ayant perdu leurs emplois respectifs sont contraints de revenir loger chez papa et maman. Ils ont trente ans et n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Des Tanguy inversés en quelque sorte.

 

NI NOS HEMOS IDO NI NOS VAMOS A IR

La classe sociale des jeunes espagnols « sans emploi et sans études » (ni estudia ni trabaja) a été baptisée « génération ni ni » par les sociologues. Cette stigmatisation relayée par la formule « ni ni » est dénoncée par la jeunesse d’aujourd’hui qui a pu grâce sa mobilisation retourner l’opinion publique en sa faveur. Ce slogan reprend le fameux « ni ni ». On peut donc lire sur les cartons tendus à bout de bras « ni nous ne sommes partis, ni nous nous en irons ».

 

¡DEMOCRACIA REAL YA!

Une vraie démocratie tout de suite! Avant d’incarner la revendication globale des jeunes qui réclament du changement, ces trois mots sont tirés du site web éponyme: demacraciarealya.com. Cette plateforme a appeller les citoyens espagnols a manifester leur indignation le 15 mai. À partir de ce lundi, la mobilisation populaire n’a cessé de croître.

 

#AcampadaSol, #SpanishRevolution

C’est grâce à Twitter notamment que la mobilisation a pu gagner en intensité. Les organisateurs du sit-in ont pris conscience de l’importance d’attirer l’attention des médias internationaux.

Publicités
Posted in: ESPAÑA, POLITICS